IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> Op Milsim Sierra Mike 1.3, organisée par la SEVE AIRSOFT aux PLANS D'HOTONNES (Jura)
Lieutenant Mc Cl...
posté 02/05/2017, 10:40
Message #1


Membre actif
**

Groupe : Membres
Messages : 319
Inscrit : 18/10/2011
Membre n° 71,350




Bonjour à tous

Juste le temps de rentrer, récupérer, voici le feedback de ce déplacement qui fut une magnifique expérience pour le 1er Régiment d'Infanterie Airsoft.

Vendredi 28 avril:
12h00 Le rendez vous est donné chez le membre de l'équipe habitant le plus au sud de Paris. On se retrouve, répartition du matériel et on se met en route à 5 dans deux véhicules direction le Jura.
18h00 C'est une chance, la sortie d'autoroute est à 25 min du point de rendez vous donné par les organisateurs. Le chemin des routes sinueuses de montagnes n'est pas très long. Pas très long mais assez pour voir la température passer de 13 à 3 degré en l'espace de 20 minutes smile.gif. Les virages s'enchainent et à notre grande stupéfaction le soleil décline et la neige fait son apparition. Une fois arrivé sur le point de rendez vous nous constatons qu'elle est bien présente et épaisse, vive le mois d'avril. Nous faisons la connaissance d'une équipe arrivée tout juste avant nous, la SPART. Notre point de rendez vous ne concerne que l'équipe ARMÉE et nous ne croiserons pas nos adversaires de tous le week end en dehors des confrontations.
18h30 Nous constatons l'arrivée des organisateurs qui nous informent que nous devions marcher jusqu'au camp mais que la nuit se fera finalement ici et que nous marcherons vers le camp de l'OP tôt le lendemain matin. On décharge le matos pour dormir et on installe tout ça en plein milieu de la neige et des sapins. Une fois installé, c'est l'heure de manger et on voit la SPART déballer sa logistique. Tente marabout, tables, chaises, barbecue, casseroles. Les gars ouvrent les hostilités avec une bonne bière fraiche pour tous le monde puis s'envoient des steak hachés pâtes avant d'aller dormir. Superbe ambiance conviviale, on discute de plein de chose et on partage le repas tous ensemble. à 21h00 le thermomètre affiche -3 degrés. On file se coucher vers 22h00. La nuit fut supportable car le matériel adéquate bien préparé nous a permis de tenir le coup.

Samedi 29 avril:
06h30 Réveil en douceur, on se lève, on se réchauffe, on prend le café et on range le campement. La troisième escouade de l'équipe composée de l'équipe RA arrive. Préparation des sacs, on enfile les gilets, les répliques, les casques. Les organisateurs nous rassemblent à 08H00 pour le briefing de début d'OP. Puissances des répliques, règles de touches, ... Pour ce qui est du scénario, nous sommes une force armée qui souhaite débarrasser le plateau du Retord d'une rébellion chassée de la ville en contrebas. Celle ci se terre et nous oppose résistance.
08h30 Tout le matériel nécessaire pour les deux jours est sur le dos plus quelques items à transporter. On se met en route pour 1h30 de marche en direction de notre bivouac opérationnel.
10h00 Après cette marche bien éprouvante compte tenu du matériel à emporter, nous arrivons sur notre point et installons de nouveau le campement. Nous avons une heure devant nous pour mettre en place nos abris et nous reposer. Les premières missions seront distribuées à 11h00 pile.
11h00 De notre coté, la mission donnée consiste à se rendre sur une position GPS donnée à quelques km ou des troupes rebelles seraient en place. Nous devons rejoindre cette zone, combattre, éliminer et faire retour au campement. Tout ceci en 3h00. Toutes les missions données lors de l'OP étaient faites de cette façon. Instruction au camp, départ, objectif à réaliser et retour dans les 03h00 afin de valider la mission. Nous nous mettons en route et ne parvenons pas à trouver le point exact en raison d'un soucis de compréhension sur les données GPS. Nous patrouillons sur le secteur du point donné en inspectant les crêtes à la recherche de nos opposants. RAS, nous faisons retour dans le délais donné.
15h00 Après une heure de pause au camp ou nous nous restaurons, nous repartons sur une mission qui consiste à sécuriser une route de ravitaillement pour nos troupes. La mission est commune avec l'escouade RA. Nous commençons par nous enterrer autour de cette route pendant une 1H30, aucune présence hostile détectée. Deux civiles passent sans remarquer nos présence. Nous sommes ensuite relevés par la RA qui prend notre position et nous laisse patrouiller en dynamique sur cette route. Une heure plus tard notre commandement nous informe que les résistants ont posé une bombe sur la route afin de la détruire et couper notre ravitaillement. La position nous est donnée et il le nous reste que 10 min avant l'explosion. On se hâte pour parcourir la distance qui nous sépare de cette mission. Le temps est trop précieux et nous n'avons malheureusement pas le temps de faire une approche discrète et sécurisée pour aller désamorcer cette bombe. Nous arrivons comme des fruits et sommes pris à parti dans une terrible embuscade de l'adversaire. Les copains tombent, nous tentons de sortir de l'axe de tir et engageons à notre tour afin de nous défaire de cette situation. Ca vide les chargeurs, je tire un bon coup de lanceur 40 dans le tas, la bombe finit par exploser et l'ennemi s'enfuit une fois son but atteint. Nous comptons des pertes mais le camp adverse également, l'affrontement aura été lourd en blessé pour les deux camps.
18h00 Le commandement nous informe que l'escouade SPART avait pour mission ce matin d'installer une antenne afin de favoriser nos communications sur le plateau. Cette antenne doit être démontée et ramenée au camp car la position est connue de l'ennemi. Hic de la mission, une communication prioritaire doit passer par cette antenne et il faudrait que celle ci ne soit pas démontée avant 19h30. Si jamais l'ennemi nous voit et nous engage, priorité sera donnée sur son démontage et sa récupération. Si celui ci ne nous voit pas, démontage à 11H30 et repli le plus vite possible au camp. Nous nous mettons donc en route tous ensemble, les rôles sont données pour chacun. SPART qui connait le processus de montage démontage se placera au plus près pour démonter l'antenne, le 1er RIA se placera un peu plus bas afin de tenir une éventuelle attaque ennemi, la RA se positionnera en arrière afin de couvrir une éventuelle attaque et le repli de l'ensemble des troupes.
18h30 Nous arrivons sur les lieux et prenons nos emplacements. Chacun s'enterre un peu puis une phase d'attente et d'observation commence. Le temps passe puis nous commençons à observer des mouvements ennemis. Celui ci semble graviter et nous observer. L'heure du démontage approche et la pression monte.
19h30 Ça y est, on y est, l'ennemi sort d'un peu partout et chaque squad se retrouve prise à parti. La SPART s'occupe comme prévu du démontage tout en échangeant des tirs avec l'ennemi. De notre coté, nous surprenons une escouade qui avançait vers nous sans meme nous avoir vu. Nous avons l'avantage du feu et quelques rafales puis un tir de 40 suffisent à nous défaire de ces derniers. Une fois l'ennemi bloqué, nous effectuons notre repli conjointement à la SPART. Repli long et assez physique qui s'achève pour nous à 20h00 quand nous arrivons au camp. Aucune perte n'est à déplorer pour notre équipe.
20h00 Le commandement nous informe qu'une caisse a été larguée pour vous mais que celle ci a déviée en raison des forts vents sur le plateau. La position nous est donnée pour aller la récupérer. Nous nous y rendons, celle ci contient du thé, du coca, du pain, du camembert, du saucisson, ... Tout le nécessaire pour remonter le moral des troupes avant les missions de nuits.
21h00 Le commandement nous informe que la position du camp ennemi est maintenant connue. Une balise de donnée se trouve dans leur camp et nous disposons du matériel pour effectuer un piratage sur celle ci. Il nous suffit de nous en approcher a 30 m pour l'effectuer. L'item en question se trouve également dans notre camp et nous devinons que le camp adverse va avoir exactement la même mission. Un groupe de volontaires est constitué pour partir sur le camp ennemi, les autres restent au camp afin de le sécuriser.
22h00 L'escouade de volontaires nous quitte et commence une longue marche d'approche silencieuse jusqu'au camp ennemi. Ils constatent que celui ci monte la garde mais de façon peu efficace. L'escouade parvient à ramper et à se frayer un chemin dans le camp ennemi, l'un des membres du 1er RIA passe de tente en tente et elimine à lui seul 5 ou 6 joueurs adverses. Pendant ce temps la les données sont téléchargées. Soudain l'un des membres est aperçu par l'ennemi, échanges de tirs, ça flash de partout, ça tire au lanceur 40 puis c'est le replis jusqu'a notre campement vers 00h30. De notre coté aucune présence ennemi détectée, on apprendra le lendemain qu'ils n'ont jamais trouvé notre camp.

Dimanche 30 avril:
06h30 Réveil, petit déjeuner et on commence à ranger un peu le bivouac en attendant le briefing de la dernière mission du matin. On profite des pains aux chocolats qui se trouvaient dans la caisse récupérée hier soir.
08h00 Le commandement nous informe que nous avons pour mission de récupérer un prisonnier qui détiendrait d'importantes informations. La position GPS est donnée et on se met en route tous ensemble.
09h00 Le prisonnier est trouvé, laissé seul sans aucune présence de l'ennemi. Cela semble être le calme avant la tempête. La SPART s'est arrêtée pour sécuriser notre trajet retour et nous sommes seulement avec l'escouade RA. Nous prenons le prisonnier et entamons notre trajet retour. Afin de rentrer au plus vite il est décidé de prendre les routes les plus simples. Nous captons l'ennemi sur les ondes. Celui ci a semble t il tenté de rejoindre nos fréquence mais a gaffé, il ne nous entend pas mais nous pouvons l'entendre. Nous captons un de ses messages qui signale notre présence et leur mise en place en embuscade. L'embuscade n'est pas une réelle surprise et nous parvenons à nous en défaire. Nous éliminons quelques personnels ennemis et nous continuons notre chemin en prenant un peu plus de vitesse. Le 1er RIA prend le prisonnier et passe en tête, l'escouade RA assure l'arrière et continu d'engager l'ennemi pour assurer notre retraite. On court, on crache tout et on arrive au camp. RA a subi des pertes pour assurer notre fuite, SPART ne répond plus sur les ondes. Le 1er RIA arrive seul au camp avec le prisonnier.
10h00 Prisonnier ramené, le commandement nous informe que l'ennemi a depuis hier soir notre position et qu'il peut encore nous attaquer pour récupérer le prisonnier. Nous mettons en place notre sécurisation et nous constatons l'arrivée du reste des copains. L'ennemi ne viendra pas.
11h00 Fin de l'OP, notre équipe est déclarée victorieuse pour le week end. Nos effectifs étaient de 15 contre 20 pour les résistants. On termine de rangers les affaires et on se met en route pour les 1h30 de marche jusqu'aux voitures. Les derniers km du week end sont épuisants et on en totalise 22 sur cette OP. Une fois au voiture, le week end s'achève comme il a commencé, autours d'une bonne bière fraiche distribué par la SPART. On se change, on dit au revoir et merci à tous le monde et go direction Paris pour des heures de routes et les bouchons à l'arrivée.

Conclusion:
Ce week end fut incurable. On a pu faire la connaissance de deux bonnes équipes et l'ambiance été vraiment conviviale. Certainement mon week end le plus éprouvant pour ce qui est des conditions météo, des km à parcourir, ... L'organisation était minimaliste mais réellement peaufinée. Je tiens à préciser que les organisateurs ont passé 3 ou 4 week end à parcourir le plateau afin d'évaluer les distances et les temps de parcours de chaque missions. Ce travail est incroyable et je leur en suis reconnaissant. 15 euros de paf pour une organisation au poil, un terrain de fou, des items sérieux et des petits bonus alimentaires qui faisaient vraiment plaisir. Petits moyens mais grand coeur, cette OP était une belle démonstration de bonne volonté. J'ai beaucoup aimé le fait d'avoir un temps limité pour chaque missions et le retour au camp. Cela donne du dynamisme et permet de relancer suite à une incompréhension ou un échec. À refaire ? Oh que oui. Que souhaiter de plus ? On aimerait dire plus de joueurs mais c'est justement ce faible nombre qui permettait que ce soit carré. J'ai encore jamais vu une OP ou les orgas arrivent à faire lever tous le monde à 06h30, les faire ranger leur matériel et se préparer en une heure. L'évènement n'était vraiment pas ouvert au tout venant et je suis content qu'il n'y ai pas eu de touristes de notre coté pour compromettre l'organisation. Je tiens à remercier bien chaleureusement la SEVE AIRSOFT pour son organisation et ses sacrifices. Je remercie les autres équipes pour l'accueil, le fair play, le rôle play. Tout le monde a été super. SIERRA MIKE 1.3 c'était vraiment le pied. J'espère revoir sur d'autres week end tous ce beau monde. à bientôt wink.gif


Vidéo de l'OP: https://youtu.be/g7oZfHv-v58

Ce message a été modifié par Lieutenant Mc Clane - 03/05/2017, 10:30.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic

 



Version bas débit Nous sommes le : 23/07/2019 - 17:32